Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La chevelure de berenice
  • La chevelure de berenice
  • : Bérénice, 3 ans et demi, l' annonce de la leucémie, 4 ans la leucémie est chimiorésistante, 5 ans la greffe comme moyen thérapeutique d irradiquer la maladie est un échec..... Et pourtant ....
  • Contact

Recherche

1 septembre 2007 6 01 /09 /septembre /2007 00:21
" pas une journée sans que je pense très fort à vous et à la petite Bérénice
puisque tu acceptes toutes les prières Isabelle, je veux te dire que je prie beaucoup pour vous , et que cet été lors d'une visite touristique à l'église Ste Radegonde de Poitiers un élan m'a poussée à aller me recueillir en pensant à vous sur le tombeau de la Sainte qui depuis dès siècles a exaucé tant de prières. les parois de la crypte sont recouvertes d'ex votos très touchants, parmi lesquels celui d'Anne d'Autriche en reconnaissance de la guérison du futur Louis XIV
je ne m'explique pas cet élan très inattendu, je ,ne venais pas là dans cette intention, mais j'ai ressenti à ce moment là une grande émotion qui m'a tiré des larmes et j'ai eu comme une certitude que quelqu'un m'écoutait
je te confie cette émotion et je vous embrasse très affectueusement pour nous tous" .

QUE DIRE ..... COMMENT NE PAS PENSER QUE ..... SAIT ON JAMAIS......
ET SI FINALEMENT J Y CROYAIS  AUSSI FORT QUE TOI

DU FIN FOND DE MON COEUR ..........MERCI !!!





Alors que je me transformais peu à peu en jeune ado. révolutionnaire, j' ai découvert ma ville natale, Poitiers.
Nous avons parcouru les rues de cette ville que je ne connaissais finalement que si peu.
Et maintenant je me souviens.
J' avais été fascinée en effet par l' imposant personnage que représentait Ste Radegonde en ces lieux anciens.
Mes souvenirs sont loin, éparpillés, mais quand même, maintenant je me souviens, ces miracles contés m'avaient alors fascinés.
Pour ceux qui savent, Carole, maman de Sophie, m' a relaté son histoire.
Ses voeux se sont exaucés.

Geneviève, Carole,
je crois que je vais suivre votre chemin,
Bérénice en main
D'ailleurs, elle a toujours été fascinée par les églises,
mais a toujours eut peur d y rentrer.
Je pourrais peut-être là lui expliquer tant de choses, lui donner un but,
lui conter des histoires,
peut être pourra t on un jour y inscrire la nôtre alors ?

A bientôt.
Isabelle, Fabrice, Bérénice et Charlélie.

Le tombeau de Radegonde
      Radegonde, née vers 520, fille du roi de Thuringe, est emmenée en captivité par le roi franc Clotaire, fils de Clovis, qui l’épousera lorsqu’elle sera devenue adulte. Radegonde assure pleinement son rôle d’épouse et de reine pendant quelques années, mais déjà désire se consacrer à Dieu. Elle finit par obtenir de Clothaire qu’il la laisse suivre sa vraie vocation, et elle se retire à Poitiers où elle fait construire un monastère de femme entre le baptistère Saint-Jean et les remparts de la ville. Lorsqu’elle aura obtenu de l’empereur de Constantinople une relique de la Vraie Croix, ce sera l’abbaye Sainte-Croix. Après une trentaine d’années de vie de simple moniale Radegonde meurt en 587. Comme il était alors interdit d’enterrer à l’intérieur des murs d’une ville, elle avait fait construire, en dehors de l’enceinte une église, Sainte Marie, où son corps fut déposé, et qui sera vite appelée Sainte-Radegonde. Dès le début de nombreux miracles auront lieu auprès du tombeau de la sainte reine. Pendant des siècles et jusqu’à nos jours l’église Sainte-Radegonde sera l’église du tombeau de Radegonde - de nombreux ex-voto en témoignent - où l’on viendra prier et demander l’intercession de la sainte.



( là, c'est pour la partie souvenirs souvenirs et culture ! )

J' avais aussi été impressionnée et fascinée par le Baptistère St Jean et son histoire, celle de la cuve baptismale..... 

Partager cet article

Repost 0
Published by Raquel like Welch - dans lacheveluredeberenice
commenter cet article

commentaires

une amie de Sophie P 02/09/2007 21:53

Et oui, il existe des histoires qui font que l'on a envie d'y croire encore et d'espérer un miracle.
Ma petite Sophie (que je nomme ainsi tendrement) est de ceux là. Pour l'avoir suivie dans son combat, avec le soutien de Carole et Eric, des parents en or (comme vous), j'y crois aussi encore  pour vous (malgré ce que j'ai pu vivre aussi).
Tout plein de courage à vous et bisous à la princesse.

Rose-hélÚne 02/09/2007 18:29

Bonsoir à vous et à Bérénice.
Je viens de lire votre blog et votre histoire m'a beaucoup touchée et m'a ramené 17 ans en arrière.
Je m'appelle Rose-Hélène, j'habite Cholet à 60 kms de Nantes. Il y a 17 ans j'ai mis au monde un garçon polyhandicapé et autiste. Il a été hospitalisé au pavillon de la mère et de l'enfant à Nantes pendant 2 mois. Au moment des projets de sortie on nous annonce que Jérémy sera transféré en urgence à l'institut curie de paris pour soigner un cancer ( un rétinoblatome ou cancer de l'oeil) rare dont très peu d'enfant était atteint. Il a subit 3 ans de traitements intensifs mais il s'en est sorti actuellement nous montons une fois par an pour un contrôle à paris.
C'est des traitements toujours longs et éprouvants mais on peut s'en sortir.
Je vous souhaite beaucoup de courage ainsi qu'à votre famille.
Et j'embrasse très fort Bérénice.
Rose-Hélène.

Renata 02/09/2007 16:11

Quel beau témoignage ! Je suis convaincue que rien ne se passe par hasard ! Parfois il suffit d'y croire ;o)
Je vous embrasse en espérant que Bérénice va mieux.  
Affectueusement,
Renata

Françoise 01/09/2007 09:42

Que d'émotions devant cet échange entre Geneviève et toi Isabelle !  Je suis convaincue que là, il s'est passé quelque chose.
Merci Geneviève d'avoir relaté ces moments à Isabelle
Très gros bisous à vous 4 Isabelle
Tatie