Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La chevelure de berenice
  • La chevelure de berenice
  • : Bérénice, 3 ans et demi, l' annonce de la leucémie, 4 ans la leucémie est chimiorésistante, 5 ans la greffe comme moyen thérapeutique d irradiquer la maladie est un échec..... Et pourtant ....
  • Contact

Recherche

21 octobre 2007 7 21 /10 /octobre /2007 18:30

A J+10, il y a 2 jours, Bérénice a fait une réaction aux plaquettes qui lui étaient transfusées. Elle s'est tout de suite plainte d' avoir chaud en visant directement les plaquettes, pour ensuite commencer à devenir légèrement rouge et puis se plaindre un peu de la tête...
Nous avons alors stoppé les plaquettes, l' infirmière lui administra alors de la polaramine et des corticos pour calmer l' allergie et pouvoir passer la suite des plaquettes....Rien d' autre à signaler par la suite.

Aujourd'hui, J +12 , nouvelle transfusion de plaquettes comme les jours précédents de la semaine ( sauf samedi ! ) . Rien d' anormal outre mesure , en tous cas, pas dans le cas de Bérénice qui fut transfusée maintes et maintes fois.

Prémédication antiallergique injectée, et à peine 2 gouttes de plaquettes passées ...et Bérénice change de visage....

Elle tousse, tousse, se raidit d' avoir envie de vomir....Elle vomit un peu de bile et puis se plie encore avec dans le regard de l' incompréhension.....Son torse se colorie de plaques rouges....Elle se balance en arrière sur le dos entre chaque toux....Et puis se rebalance avec les yeux qui révulsent et toujours se regard perdu...Elle hurle....Elle ne comprend pas ........ Je fini par dire à l'infirmière que là , vraiment, cela ne va pas .......Elle appèle le médecin de réa de garde....... Et puis Bérénice se calme....

Tension 5/3 autant dire rien....Bérénice s ' endort comme une masse dans mes bras....Peur, toujours peur de la voir passer comme cela d un état plutôt " en forme" à celui d' une enfant totalement épuisée ...... Mais tout s' explique....Allergie avérée aux plaquettes.....Nous devrions faire le nécessaire pour les transfusions suivantes......

Fabrice est pour le coup rentré tard...Bérénice allait mieux après le dodo mais toujours avec une petite tension......dont la moyenne augmentait tout de même peu à peu.... Le reste était stable, saturation, température, rythme cardiaque, ...

Je pars me coucher plus tard mais en me disant que Oui, la greffe et tout ce que cela implique est loin d' être un long fleuve tranquille même si les apparences ( dans le cas de Bérénice )  pourraient faire croire le contraire... Oui, à tous moments peuvent apparaîtres de graves difficultés...Je n' en ai que trop conscience.........mais je veux continuer à penser que Bérénice s' est toujours battue, se bat et se battra encore longtemps pour rester auprès de nous.......OUi , rien que l évoquation de cette idée me donne de l' énergie et me redonne du courage jours après jours.....Elle est forte Bérénice....Elle nous fait des réactions vives, rien à moitié , mais de la même façon qu' elle est capable de se sortir de situations périeuses.......

Donc , de façon contradictoire, cette expérience me permet aussi de m' enlever tous les petits démons qui me bouffaient mon énergie ces derniers temps et de me dire......OK ....rien n' est facile, mais avec elle...on va y arriver !!!

 



Partager cet article

Repost 0
Published by Raquel like Welch - dans lacheveluredeberenice
commenter cet article

commentaires

paula 23/10/2007 10:31

Avec une petite fille comme Bérénice tout est possible. Même l'impossible, elle l'a déjà réussit, alors? Je sais bien que tu aimerais que tout ce passe sans souffrance, tu es sa maman, mais il faut s'attendre à des aventures comme celle lá et puis au fond tu le sais, tu lis bien les blogs des autres enfants, et tu vois ça en vrai à l'hôpital. Mais courage, avec ces maladies la guérison a un prix, mais du moment que le but est la guérison, alors tout va bien, non? Courage à vous deux et au papa aussi et à Charlélie. Bises.

marie, maman de rémi 22/10/2007 18:50

Je n'en doute pas une seconde Isabelle. Bérénice va y arriver. Tous ces moments d'angoisse sont horribles à vivre et tellement usant physiquement et psychologiquement mais la guérison est au bout, c'est certain.De gros bisous magiques à Bérénice et à toi.
Marie