Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La chevelure de berenice
  • La chevelure de berenice
  • : Bérénice, 3 ans et demi, l' annonce de la leucémie, 4 ans la leucémie est chimiorésistante, 5 ans la greffe comme moyen thérapeutique d irradiquer la maladie est un échec..... Et pourtant ....
  • Contact

Recherche

1 février 2008 5 01 /02 /février /2008 22:57
Un article intéressant qui m'a été proposé à la lecture  ... Merci à vous Catherine....



Partager cet article

Repost 0
Published by Raquel like Welch - dans lacheveluredeberenice
commenter cet article

commentaires

Catherine 06/02/2008 09:22

Bonjour à tous,
J'avais envoyé ce lien à Isabelle mais visiblement il ne fonctionne pas.
J'avais lu cette information sur www.lesoir.be mais elle est désormais payante.
En tapant
olivia isabella jumelles leucémie
dans un moteur de recherche vous pourrez lire toute sorte d'informations à ce sujet. Je fais un copié-collé d'un des articles trouvés de cette manière (http://cordis.europa.eu/fetch?CALLER=FR_NEWS&ACTION=D&SESSION=&RCN=29014)
Bonne lecture
Catherine
Des jumelles aident les scientifiques à identifier les cellules souches du cancer
[Date: 2008-01-18]
Deux jumelles ont permis à une équipe internationale de scientifiques d'identifier les cellules souches du cancer responsables de la leucémie aiguë lymphoblastique (ALL, pour acute lymphoblastic leukaemia), la forme la plus commune de leucémie infantile. Les résultats pourraient conduire au développement de meilleurs médicaments à effets secondaires moins marqués. Les travaux, en partie financés par l'UE, sont publiés dans la dernière édition de la revue Science. Au coeur de l'étude se trouvent Olivia et Isabella, deux soeurs jumelles originaires de Bromley (Royaume-Uni). En 2005, lorsque les jumelles avaient à peine deux ans, une ALL a été diagnostiquée sur la petite Olivia, laquelle a immédiatement été mise sous traitement. Jusqu'à présent, sa soeur jumelle a été épargnée de la maladie. Les scientifiques espèrent pouvoir identifier les mutations qui ont conduit Olivia à développer la maladie en comparant les gènes des jumelles. Les analyses de sang des deux soeurs ont montré que toutes deux possédaient des cellules anormales dans le sang. Ces souches «préleucémiques» se trouvent à l'intérieur de la moelle osseuse; elles peuvent rester endormies ou se développer en cellules souches leucémiques déclarées. Les cellules précancéreuses résultent d'une fusion anormale de deux gènes au cours de la grossesse. Le gène en résultant produit une protéine hybride appelée TEL-AML1 qui permet à la cellule de survivre et de se renouveler. Des mutations supplémentaires survenant au cours de l'enfance peuvent provoquer le développement de la maladie. «L'étude de la leucémie chez les jumelles a permis d'identifier les cellules souches critiques responsables de la maladie et la maintenant latente pendant de nombreuses années», a déclaré le professeur Mel Greaves de l'institut pour la recherche sur le cancer. «Toutes ces cellules peuvent résister à la chimiothérapie conventionnelle et provoquer une rechute au cours du traitement ou plus tard. Elles dictent le cours de la maladie et sont la clé à la mise au point de nouvelles thérapies.» Les traitements actuels de l'ALL sont extrêmement agressifs et peuvent avoir de sérieux effets secondaires; en effet, lors de la chimiothérapie, Olivia a perdu la vue d'un oeil à la suite d'une infection que son corps n'a pas pu combattre. Les scientifiques espèrent que leurs recherches conduisent au développement de traitements moins agressifs et plus efficaces de la maladie. «Nous pouvons désormais déterminer si le traitement de la leucémie aiguë lymphoblastique infantile est lié à la disparition ou la persistance de la cellule souche leucémique», a déclaré le professeur Tariq Enver du conseil de recherche médical. «Notre prochain objectif consistera à viser la cellule souche préleucémique ainsi que la cellule souche du cancer lui-même avec des médicaments nouveaux ou existants en vue de guérir la leucémie tout en évitant les effets secondaires débilitants ou néfastes provoqués par les traitements actuels.» L'ALL est une forme de cancer qui touche les leucocytes et les cellules responsables de leur production dans la moelle osseuse. Elle peut affecter des enfants de tout âge mais est plus à même de se développer entre un et quatre ans. Le taux de survie s'élève actuellement entre 75 et 80%. Les travaux de recherche ont bénéficié d'un soutien dans le cadre du projet EuroCSC («Targeting cancer stem cells for therapy»), financé au titre du domaine thématique «Sciences de la vie, génomique et biotechnologie pour la santé» du sixième programme-cadre (6e PC).
Pour de plus amples informations, consulter: http://www.sciencemag.org http://www.mrc.ac.uk

nelly 04/02/2008 14:21

Bonjour
 
Je lis toujours votre blog , et ce lien  il n'est pas possible de l'ouvrir.
Comme vous j ai réussi à faire un blog , à écrire notre histoire celle de CAndice ? c'est dur mais c'est une bonne thérapie.
Voici le lien http.//candice-mon-ange.over-blog.com
Allez bon courage t à bientot
Nelly la cousine de Katia l'infirmière
 

marie, maman de remi 03/02/2008 20:47

Il y a une petite erreur dans le lien :
http://www.lesoir.be/actualite/sciences_sante/cancer-olivia-et-isabella-des-2008-01-22-572756.shtml
Si seulement, ça pouvait faire avancer encore et encore. Merci pour l'article.
Marie